Blas blas

Crise d’angoisse, crise de panique bref le stress me bouffe

La crise d’angoisse, est-ce que cela vous parle ? Moi ouii

Je vais essayer de vous dévoiler un peu de moi, ce côté que je déteste et que j’aimerais éradiquer une bonne fois pour toute, mais je crois qu’on ne se refait pas !

Je ne me souviens plus vraiment la première fois que j’ai fais une crise d’angoisse, une attaque de panique….

De mon plus jeune âge je me souviens avoir été une grande stressée de la vie comme on dit jusqu’à ce jour.

Mais cette sensation désagréable de crise d’angoisse je l’ai vécu vers mes 25 ans.

En plein boulot de commerciale par téléphone dans un organisme de crédit et en plein « open space », je deviens rouge j’ai chaud  je ne sais pas bien sur,  pourquoi ?

Et surtout j’ai du mal à respirer, j’ai l’impression de mourir et surtout d’être incomprise.
Je sens que mes boyaux se tordent et c’est la panique !

Mes collègues tentent de me rassurer et pensent à une crise de spasmophilie puis à un petit malaise vagale, mais rien n’y fait j’étouffe !

Bref je sors prendre l’air mais rien ne passe.

Au contraire, j’ai l’impression que le sol danse sous mes pieds, mes bras sont lourds et mes jambes en coton.

Direction avec les pompiers à hôpital pour des analyses… Je jure que ce n’était pas pour voir les pompiers ….
Verdict mademoiselle : vous êtes stressée vous pouvez rentrer chez vous !

  • Ok mais on fait quoi si cela recommence?
  • Bah rien tu te débrouilles !

Et oui cela fait plus de 15 ans que je dois gérer ces crises d’angoisses, de paniques etc…

J’arrive à les voir venir désormais mais je ne veux pas les apprivoiser je veux qu’elles disparaissent !

Le pire pour moi ce sont les formations, les réunions dans une salle fermée qui s’éternise, dans les grands magasins et les contrariétés!

Faire les courses une heure dans un grand supermarché avec un éclairage de folie m’angoisse au possible, tu peux être sûr qu’au milieu de mes courses paf ! Il faut que je sorte et que je laisse tout en plan, bref c’est pas une vie…

Alors mes solutions qui fonctionnent plutôt pas mal pour le moment mais qui n’empêchent rien non plus :

  • 2 spray de Rescue fleur de Bach sous la langue en cas de crise ( toujours dans mon sac à main)
  • La respiration en 4 temps : j’inspire par le nez en 4 temps puis je bloque en 4 temps et j’expire doucement par la bouche toujours en 4 temps.  A renouveler 2 ou 3 fois pas plus
  • La sophrologie au moins une fois par semaine est bienveillante pour moi mais c’est un travail au quotidien et non en cas de crise
  • Roll On Puressentiel Stress, surtout en réunion, j’en mets sur l’intérieur de mes poignées et hop je snifff ( non je ne passe pas pour une folle ahah)
  • Une douceur sucrée à mâchouiller ( pour m’occuper l’esprit et éviter la chute de glycémie ou de tension)

Pour les techniques de bases qu’on vous apprend telles que pensées positives, penser à autre chose, essayer de se rassurer etc.. quand la crise est là, plus rien ne compte !

Je me suis déjà vu dire à mon mari ( le pauvre que j’aime tant) chutttt, quand il essayait de me parler pour me faire changer d’idées, car j’avais besoin de rester au calme et de maitriser cette chose inconnue et si familière à la fois !

De nature sociale et joviale,  la crise ne va durer que l’instant d’avant, elle ne m’empêche donc pas d’organiser plein de choses.

C’est a dire : je dois me rendre par exemple  à un salon, un congrès ou bien passer mon concours de la fonction public, il va y avoir du monde, du bruit,  beaucoup de lumière etc…

Ma crise va survenir toujours avant et jamais pendant. Une fois que je suis dans le bain, je sais que tout se passe bien, je discute avec tout le monde et gère tout de a à z mais après je suis vidée et fatiguée pendant 24 heures c’est fou !

Si vous avez des solutions je suis preneuse?

En attendant je continue de respirer …

respiration-dessin-e1502471470339

Bref tout cela pour vous dire que je suis une méga stressée et anxieuse, et que je me coupe de beaucoup de choses et de plaisir car j’ai peur de la crise d’angoisse !

Il parait que les gens très sensibles y sont sujet alors je confirme je suis une « ultra sensible ».

Défaut ou qualité je ne sais en tout cas j’aimerais être plus sereine et moins avoir de crise d’angoisse.

Pour cette année, je vais devoir faire face à mon passage de concours écrit et oral (oh l’angoisse), rechercher du travail, aller à plein de salon pour le blog et au quotidien à gérer sans crises 😉

En espérant que ce billet plus personnel vous aura plu et @ très Bientôt…

Photo : moment de détente !

63664_1678249548784_4201699_n.jpg

 

 

33 réflexions au sujet de “Crise d’angoisse, crise de panique bref le stress me bouffe”

  1. C’est claire, je n’ai pas simple à gérer! Dans les produits j’allais justement tu proposer le Roll On Puressentiel Stress mais tu l’utilises déjà. Sinon as-tu essayé le sophrologie ?

  2. Coucou j ai eu ma première l’année dernière et franchement j’ai cru que je devenais dingue; là j en ai une en ce moment je prends du stressam et comme toi les fleurs de Bach, mais c’est vrai que c’est galère ce souci là

  3. Wahou, ton article m’a vraiment ému. Pourquoi ? Pour en avoir vécu pendant 1 an à une période difficile, supporter cela pendant de nombreuses années comme toi, ça m’a pris au tripes. Tu arrives tellement bien à poser les mots sur ce maux que peu de gens comprennent. Je n’ai qu’une astuce à te conseiller c’est de consulter une psychologue, les crises d’angoisse viennent de quelque part, pour moi ça a été Le résurrection. J’ai posé les mots sur des choses que je refoulais, et petit à petit mes crises ont disparu. Sincèrement essaies…..
    Belle soirée

  4. Je reconnais les éléments qui constituent la crise, je pense en avoir déjà fais… Mais je les associais surtout à une crise d’hypoglycémie ! C’est vrai que c’est une sensation très désagréable mais de mon côté ça va beaucoup mieux depuis que je médite régulièrement et que j’ai réduit les facteurs de stress inutiles dans ma vie. Je te souhaite beaucoup de courage, c’est possible d’aller mieux <3

  5. cc , oui je connais l’angoisse , pas autant que toi , mais je comprends .
    Quand j’angoisse, je pense à ce que je veux faire plus tard , qu’elle chose qui me rassure , exemple une douche ou un projet de scrap.
    Mon fils est comme moi. alors quand le matin il a mal au ventre , alors du coup on parle des repas et ça le détend.
    Sinon tu peux essayer l’hypnose peut être
    Merci de t’être confier à nous , peut être que ça va t’aider.
    bon courage pour toi

  6. Coucou ! As-tu déjà tester les exercices de relaxations et de respiration ? Pour moi ça a fonctionné 🙂 Sinon, quand tu as une crise d’angoisse/panique, la meilleure chose a faire c’est de faire la « respiration au carré », tu te calmeras très très vite, tu verras 🙂 Bisous

  7. C’est horrible les crises d’angoisse. Je ne peux hélas pas t’aider car j’ai toujours pas trouvé comment y remédier… La première fois que j’en ai fait une (et surtout que j’avais conscience de ce que c’était car une copine me l’a dit tout simplement) c’était en vacances. La première nuit là bas, tout aller bien je dormais avec une copine. Impossible de trouver le sommeil. bon ça m’arrive régulièrement donc pas de soucis. Mais d’un coup, je me sentais comme si j’avais trop bu, hors un soucis se pose, je n’avais rien bu. Je sentais mon poul trop bizarre, j’avais chaud d’un coup et la nausé. Je me sentais vraiment comme si j’avais trop bu d’alcool et que je mettais trop vite allongée. Je me suis lever et je suis allée dans la salle de bain. Je croyais être malade vu que j’avais un peu la nausé. Je me suis assise par terre, jme sentais oppressé par mon pyjama. J’avais collé ma tete contre le carrelage pour avoir du froid. je savais pas ce que j’avais. Je suis dans la salle de bain, à comaté au moins autant que quand je me sens hyper mal que quand je suis indisposée. Je prends attention à respirer correctement car je sentais que mon coeur aller trop vite. C’était trop bizarre. Je me suis après relevé, une copine qui dormais dans le salon ‘a demandé si ça allait. Je voulais inquiété personne alors je lui ai dit oui. J’avais réveillé personne. Le lendemain je leur explique vu que j’avais été vu par l’une d’elle a rester dans la salle de bain. Et c’est là qu’elles m’ont dit que c’était une crise d’angoisse. Je suis sentit ridicule. Je me sentais tellement pas angoisser. C’était juste mon corps qui avait réagit alors que dans ma tête, sa semblait aller très bien. Fin voilà. Depuis, je me rends compte que j’en ai par moment quand je pense au boulot. J’aurai jamais cru que des soucis au taf m’aurait autant touché mentalement. Je suis la première à ne pas me prendre la tête pourtant. Mais cette année, je sens et surtout comprend comment le travail (et surtout ce qui peut s’y passer) peut ruiner la santé d’une personne (et je parle pas de santé physique). j’ai compris alors que tant qu’on vit pas une situation mentalement difficile, on ne peut pas critiqué et penser que la personne est faible et s’en fait pour rien. Car une fois que c’est là, c’est juste incontrôlable. Le pire, c’est que c’est un cercle vicieux car ça me fait encore plus stresser d’avoir cette sensation d’être en « burn out » (pour reprendre ce qu’un pote m’a dit). Ce qui se passe à mon travail me stresse de ouf, mais l’idée de ne plus avoir de boulot me stress tout autant. C’est pour ça d’ailleurs que j’ai peur de 2018 et que je prends pas de résolution. Bref je me rends compte là que j’ai finit par me confier sur un blog… Fin voilà, au moins, tu sais que t’es pas seule à vivre un calvaire avec ces putains de crises. Bises

  8. oui je te comprend un veritable enfer incompris, le boulot, la peur du chômage, les contrariété etc.. bref tout nous bouffe et on peut presque rien faire. courage et je te souhaites le meilleur pour 2018

  9. Bonjour, je te remercie pour ton témoignage où malheureusement je me retrouve. Tu es plus courageuse que moi car si dans les magasins je m’en sort mieux pour ce qui aller à un salon je bloque ce qui est mon travail pour 2018 continuer d’avancer et d’arriver à me depasser. Je travaille avec une psychothérapeute spécialisé en MDR. Je pratique la cohérence cardiaque plusieurs fois par jour. Plus tout ce que tu as déjà évoqué. Le plus dur c’est le regard des autres je trouve. Merci encore à toi

Laisser un commentaire