Prêter sa maison pour les vacances : quels risques ?

Prêter sa maison pour les vacances : quels risques ?

Blog Humeurs

L’échange de maison en période de vacances est une solution adoptée par plusieurs particuliers, pour éviter que leur maison ne soit vide et exposée aux cambrioleurs pendant leur absence. Elle consiste à échanger votre habitation avec des vacanciers en provenance d’une autre région, pendant que vous occupez aussi la leur pour vos vacances. Quoi que pratique et revêtant des avantages d’un point de vue sécurité, l’échange de maison n’est pas sans risque. Quels sont ces dangers ?

Souscrire une assurance habitation avant de prêter sa maison

Certes, l’échange de maison est un moyen efficace pour éviter de vous faire cambrioler pendant votre absence. Mais à part cet avantage, cette pratique n’est cependant pas sans danger. Du fait que votre maison est habitée, les risques d’accidents domestiques allant d’un incendie aux dégâts des eaux, en passant par le vandalisme et les bris de vitre ne sont pas à exclure.

Si prêter sa maison pendant les vacances est une mesure efficace en termes de sécurité, il est important que vous soyez bien couvert par votre assurance habitation, pour espérer une indemnisation en cas d’accidents domestiques. Selon votre contrat d’assurance habitation, vous pouvez être indemnisé à valeur vénale ou à valeur de remplacement à neuf de vos biens.

Dans tous les cas, l’indemnisation est un acquis, étant donné que les occupants de votre maison sont légalement considérés comme des invités chez vous. Inclusivement, tout dommage survenu dans la maison pendant leur séjour sera couvert par l’assurance habitation. Cependant, ils doivent en amont disposer d’une assurance responsabilité civile, seule condition à laquelle l’échange sera possible.

Prêter sa maison pour les vacances : quels risques ?


Quelles conditions pour échanger sa maison ?


Si vous n’aviez pas souscrit à une assurance habitation, nous vous conseillons de le faire avant de procéder à l’échange et de partir en vacances. Vous l’aurez remarqué, nous avons précédemment insisté sur cet aspect et l’abordons à nouveau ici. Il ne faudra donc pas le négliger. De même, informez votre assureur que vous prêtez votre habitation à des tiers le temps des vacances.
Si les règles de l’échange de maison sont discutées via une plateforme ou par appel téléphonique, nous vous conseillons d’en garder une trace écrite. Cela suppose un contrat d’échange de maison qui rappelle clairement les règles de bonne conduite et les conditions de l’échange. Vous pouvez également y préciser le montant de la franchise et les modalités de prise en charge si des dommages ou des sinistres survenaient.
À qui prêter sa maison ?
Les risques liés à l’échange de maison peuvent être minimisés, à condition de prêter votre demeure à des personnes de confiance. Ces dernières doivent être des familles responsables, qui ne causeront pas des dommages à votre maison en toute conscience. Cela suppose que le choix des personnes avec qui échanger votre habitation ne se fera pas au hasard.
C’est d’ailleurs pourquoi des plateformes de rencontre entre personnes souhaitant échanger leurs maisons ont été pensées. Ainsi, vous avez la possibilité de discuter longuement avec les futurs occupants de votre maison pour leur faire part des règles de conduite que vous souhaitez voir régner chez vous. Nous vous conseillons de procéder à l’échange avec des familles qui vous inspirent confiance, qui partagent votre vision de la propreté, du respect de l’autre et de la discipline.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *