bien être

La diversification alimentaire de bébé…

Une étape toujours difficile à passer pour une maman, car on à l’impression que notre bébé n’en est plus un;) et on ne sait pas trop à quel moment introduire les aliments tels que :  légumes, viandes et poissons?

th

Pour notre chipie nous avons commencé doucement vers 4 mois passé.

Voici quelques photos souvenirs un peu flou, j’adore sa bouille (maman pas très objective). On mets les mains, on touche les matières et textures et on en a partout c’est top !

Inspirez-vous du  livre babycook de chez Béaba avec plus de 30 recettes originales…il m’a beaucoup servi!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pas de précipitation, bébé doit rester au lait jusqu’à 4 mois (voire 6 mois), car le nombre d’allergies alimentaires chez les enfants est en constante augmentation, notamment à cause des diversifications alimentaires trop précoces ! Exemple : pas d’oeufs avant 10 mois, pas de gluten avant 6 mois…

On y va doucement pas plus d’un nouvel aliment à la fois et par jour 😉

Vous pouvez demander conseil avec votre pédiatre ou médecin, si besoin.

Trouvez lui aussi un petit trousseau « premier repas » sympathique pour qu’il prenne plaisir à manger  avec une assiette colorée, verre avec personnage, cuillère de couleurs différentes…

Bien sûr le lait reste au centre du repas de bébé, les autres aliments ne vont le remplacer que de manière progressive.

Sachez que les bébés manquent aujourd’hui de lipides, alors vous pouvez ajouter une petite noisette de beurre sur leurs épinards!

Les apports en Acides Gras Oméga3 et Oméga 6 sont également insuffisants = on oublie pas le poisson au menu!

A l’inverse l’excès de protéines dans les premiers repas de bébé ne sont pas bons, on favorise les légumes.

A deux ans la plupart des enfants mangent la même chose que leurs parents….

On commence par introduire les légumes dans l’un des 4 repas de la journée, habituellement à midi.

Il est préférable de ne proposer qu’un légume par repas afin qu’il reconnaisse le goût; Changez de légumes le lendemain et ainsi de suite, si il refuse un aliment lui reproposez une autre fois. A éviter au début : les artichauts, aubergines, cardons, céleris, choux, navets, oignons, le vert du poireaux, poivrons, salsifis, raves mais privilégiez : les carottes, le blanc de poireaux, les petits pois fins..

Après les légumes, place aux fruits : sous forme de compotes, 15 jours après l’introduction des légumes: bébé préfère le sucré et risquerait de bouder les légumes 😉 Evitez les goûts acides au débuts, ils adorent la pomme, la poire, la banane…

th

Vers 5-6 mois, les céréales peuvent être ajoutées au biberon du matin et / ou soir.

Les pâtes et le pommes de terre : vers 6 mois vous pouvez lui préparer des pommes de terre cuites à la vapeur, moulinées et mélangées à une soupe de légumes.
Pour les pâtes, le pain, la semoule de blé et les biscuits, votre bébé pourra les apprécier en quantité modéré vers ses 7 mois.

La viande, le poisson et les oeufs : ce sont des sources de fer utile pour prévenir les carences. Pas de charcuterie ni d’abats, on privilégie au début le jambon cuit sans gras ni couenne par exemple.

Pour les poissons: tous les poissons conviennent sauf ceux panés;)

Quand aux oeufs, vers 10 mois, il les mangera durs mixés et écrasés.

Petit à petit votre enfant va grandir et commencer à tout apprécier, vous pourrez augmenter les quantités et écraser les aliments plutôt que de les mixer 😉

On en parle pas assez mais votre bébé à besoin de boire de l’eau, c’est indispensable !

th

Un grand moment de plaisir :

  • Donnez aux repas une ambiance conviviale, riez, parlez, faites des commentaires positifs sur les aliments.
  • Faites-lui goûter les aliments que vous n’aimez pas, il n’est pas obligé d’avoir les mêmes goûts que vous!
  • Si cela est possible, faites le manger en même temps que vous et respectez son rythme. Certains bébés mangent plus vite que d’autres…
  • Ne le forcez pas à manger un aliment s’il n’en veut pas, cela ne servirait qu’à créer des blocages ou des dégoûts.
  • S’il détourne la tête de la cuillère, mange plus lentement, refuse d’avaler en fermant la bouche  (ou en mettant la main devant en guise de barrière), se distrait facilement : c’est signe qu’il a trop mangé et on insiste surtout pas 😉

Pas moyen de faire avaler un quelconque aliment solide à bébé avant 4 mois ?    =>   C’est normal ! Sa motricité buccolinguale (langue et bouche) lui permet seulement de sucer et de déglutir. D’ailleurs, sa langue repousse vers l’extérieur n’importe quel petit morceau solide ou pâteux : il le recrache. Vers 5-6 mois, il prendra ce réflexe pour garder le morceau, puis l’avaler et le mastiquera vers 7-8 mois.

Un tableau imagé qui explique assez bien les phases de la diversification de bébé avec des astuces pour petits plats maison :

Tableau-de-diversification_Programme-MALIN

Et vous, la diversification alimentaire de bébé, vous avez commencé quand?

@ bientôt…

Laisser un commentaire